Wednesday, 5 May 2010

La couleur au jardin


La nature végétale se répartit en deux groupes de couleur : la gamme jaune et la gamme bleue.
Une plante de la gamme jaune doit être placée devant une plante de la gamme bleue, cela procure une impression de profondeur. En cela on rejoint l’art de la peinture et particulièrement les paysagistes italiens. Le « sfumato » fond bleuté et brumeux met en valeur les personnages rouge et or situés au premier plan.

Chaque couleur de chaque gamme se décline du plus froid au plus chaud :
pour le jaune cela commence avec des jaunes très pâles au ton glacial, des jaunes de plus en plus riches, tirant vers l’orange puis des rouges orangés, des pourpres et des noirs bruns.
pour le bleu, des gris bleu puis des bleu roi, des violets et des noirs profonds.

Au sein de chaque gamme pour procurer un sentiment d’espace l‘ordre du plus froid au plus chaud doit être respecté.

Le bleu
atténue l'effet d'éblouissement provoqué par une lumière trop intense, il élargit aussi le champ visuel, si le bleu dans les lointains augmente la sensation d'espace il permet aussi de voir plus loin et plus net.
Le bleu
placé à côté de couleurs trop voyantes permet d'atténuer la violence des contrastes et de distinguer mieux les nuances.

Le rouge
il semble que l'homme et la femme perçoivent différemment la couleur rouge car elle est associée au danger, la femme la détecte plus vite même si elle est située au loin, l'homme est plus lent à prendre conscience de cette couleur, elle doit être placée près de lui....

Les gammes jaune et bleu se déclinent elles-mêmes en donnant des Rouge/Jaune = Orange,
des Rouge/Bleu = Violet.

Les couleurs complémentaires : orange, violet
ces couleurs subliment la couleur primaire
les bleus paraissent plus bleus associés à la couleur orangée,
les jaunes plus jaunes en les rapprochant du violet.
source : L'optique des jardins. Robert Mallet



No comments:

Post a Comment

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...